Oublier un mauvais souvenir.

   Vous, en tant que parents, vous avez très probablement encore en-tête un souvenir(s) désagréable qui peut être récent comme très ancien qui revient parfois sans raison en tête.

   C’est désagréable, n’est-ce pas ? Et vous vous dites qu’on ne peut rien y faire.

  Faux, en peu de temps je peux vous libérer de ce souvenir et indirectement de tous les blocages qu’il vous a créé pendant toutes ces années.

  La technique que j’utilise fonctionne sur tout le monde enfants, ados ,et adultes.

Alors faites-en profiter votre enfant.

Votre enfant a des souvenirs qui le perturbent ?

   Votre enfant a des souvenirs désagréables qui lui reviennent régulièrement dans la tête que ce soit le jour ou la nuit. Il vous en parle régulièrement, il en fait des cauchemars. Parfois il ne vous en parle pas mais il se met à avoir des nouvelles peurs, il régresse, il mange moins ou plus que d’habitudes… Voilà les signaux qui peuvent vous alerter.

   Venez me voir avec votre enfant et en quelques séances ce sera du passé. Je ne pourrai pas lui effacer de sa mémoire mais par contre il en sera totalement détaché comme-ci quelqu’un d’autre l’avait vécu à sa place.

   Si ces événements traumatisants se sont produits il y a des jours, des mois, des années, ce n’est pas un problème, ça se soigne tout aussi bien.

Des souvenirs qui lui créés des blocages inconscients ?

   Quand j’écris « des souvenirs désagréables« , je pense à une situation(s) violente / choquante / perturbante qu’il a vécu ou vu avec ses yeux d’enfants. Vous, parents, avez peut-être vu la même chose que votre enfant mais il ne l’a pas forcément vécu comme vous car c’est tout simplement un enfant avec un regard d’enfant.

   Ces traumatismes peuvent générer inconsciemment de la régression, du manque de confiance, des peurs (comme la peur du noir)… Avec le temps votre enfant va conserver dans son inconscient de façon plus ou moins atténuée ce comportement(s) qui sera nocif pour son avenir.

   Juste un petit exemple concret, une fois j’ai eu un enfant qui avait peur d’aller sous la douche. La cause provenait tout simplement d’un orage auquel il avait assisté et où il avait eu la sensation que l’eau montait sans s’arrêter. Par conséquent il a eu peur d’être noyé, d’où la peur de la douche. C’est quelque-chose que sa maman a découvert en séance avec moi car il n’en avait jamais parlé jusque là. Par contre c’était bien ancré dans son inconscient qui générait cette peur irrationnel.

Quels peuvent être les traumatismes ?

   Quand je parle de traumatismes, souvent les personnes pensent à un événement vraiment violent comme un viol, une agression… mais parfois il n’en faut pas autant pour que votre enfant ne sente pas bien dans sa peau. Pour un enfant, ce peut être l’arrivé d’un bébé à la maison, des images vues à la télé, des choses qu’il a entendu et pas bien interprété… Donc des événements qui peuvent vous paraître anodins ne le sont pas forcément pour son inconscient. Car oui, c’est votre inconscient qui le dirige dans son mal-être.

Comment je les « supprime » ?

   Pour ces mauvais souvenirs qu’on appelle aussi les traumatismes et chocs psychologiques j’utilise l’EMDR/EDMR. C’est une technique découverte assez récemment (1987) et dont les résultats sont surprenants vis-à-vis des autres thérapies. L’efficacité de cette technique a été démontrée scientifiquement. Voici un lien vers la vidéo d’une conférence où une chercheuse du CNRS explique le résultat de ses études sur l’efficacité de l’EMDR.

C’est cette technique qui est utilisée pour traiter les traumatismes pour les personnes qui ont assistés à des attentats. 

Et après ?

   Ce travail sur votre enfant, va lui permettre deux choses :
        – ce qu’il pourra constater facilement : Lorsqu’il repensera à l’événement traité, il n’aura plus de d’angoisse, de peur….
          –
ce qu’il ne constatera pas forcément : Travailler sur le traumatisme permet de créer des déblocages. Des blocages dont il et vous n’avez pas forcément conscience. La conséquence c’est qu’il y a des choses qu’il ne pouvait pas faire, qu’il se mettra à refaire naturellement : discuter avec des inconnus, ne plus avoir de TOC, bien dormir….