Vous avez vécu une expérience traumatisante (accident, agression, décès…) et
elle hante régulièrement vos pensées. Vous pensez que vous pouvez ne rien y faire ?

Et bien sachez que c’est FAUX ! Vous pouvez facilement vous en débaraser !
Votre solution c’est l’EMDR.

EMDR

Derrière ces 4 lettres se cachent une incroyable technique que je pratique quasiment à chaque consultation dans mon cabinet entre Vendôme, Montoire-sur-le-Loir, Château-Renault dans le Loir-et-Cher 41 et qui est, malheureusement, peu connue du grand public. 
C’est LA TECHNIQUE LA PLUS EFFICACE pour faire passer les mauvais souvenirs ! C’est rapide et efficace.
Venez découvrir comment elle a été découverte, comment elle fonctionne et comment je la pratique.

C'est quoi l'EMDR?

EMDR signifie Eye Movement Desensitization and Reprocessing, c’est-à-dire Désensibilisation et Reprogrammation par Mouvement des Yeux en français. Cette technique a été découverte par un pur hasard par Francine Shapiro en 1979. Une américaine avec un doctorat en littérature anglaise. Un jour elle s’est mise à penser à un mauvais souvenir et en même temps elle faisait des mouvements de gauche à droites avec ses yeux.

Ensuite, elle a découvert que son souvenir qui la dérangeait réduisait rapidement. Stupéfaite, elle a cherché à comprendre pourquoi ça fonctionnait et elle a passé le reste de sa vie à développer cette technique !

Les états ou troubles de stress post-traumatique

Cette technique fonctionne sur tous les états ou troubles de stress post-traumatique (ESPT). Plus concrètement ça concerne toutes les personnes ayant fait l’expérience ou ayant été témoins de traumatismes mentaux et/ou physiques inhabituels ou graves comme : 
   – attentat
   – accident de voiture, de travail, domestique…
   – catastrophe (orage violent, inondation, incendie…)
   – violence verbale (avec des inconnus, avec sa famille, ses amis, en face à face, via les réseaux sociaux…)
   – violence physique (bagarre, viol…)
   – …

Bref ce sont des événements qui vous affectent dans la durée (au-delà d’un mois). 

Les effets sur le mental

En effet, juste après l’événement si vous avez une période de stress c’est normal, c’est une réaction naturelle et normale de votre corps. Par contre, si ça dure au-delà d’un mois cela se transforme en une problématique qui peut entraver votre vie, comme par exemple : 

  • des cauchemars à répétition où des images de l’événement reviennent, ce peut être aussi d’autres pensées associées générées par votre inconscient.
  • des sensations d’oppression difficiles à définir mais où vous avez juste envie d’exploser.
  • des difficultés pour s’endormir
  • des phobies
  • des évitements conscients ou inconscients ou vous faites tous pour éviter de passer par un lieu, pour ne pas toucher certains objets, pour ne pas voir une personne… Cela peut aussi amener dans certains cas à de la phobie dont le lien n’est pas forcément évident.
  • des rappels réguliers de l’événement et/ ou de la sensation associée.

L’ensemble de ces réactions post traumatiques font que les personnes deviennent souvent fatiguées, irritables, hypersensibles, très stressées… A cela s’ajoute souvent le manque de confiance, l’hyper-vigilance…

Les effets sur le physique

Au-delà des sensations mentales, le physique n’est pas épargné. Face à ce genre de situation le corps réagit certes de façon physiologique (de façon normale) mais à terme cela devient dangereux pour vous, pour voir le détail consultez cette autre page de mon site.  Et parfois le corps réagit de façon « anormale ». Le cas classique c’est une phobie(s) qui s’installe parfois juste après l’événement mais parfois ce sont des années après que la phobie apparaît. Il y a aussi des systèmes de protection qui s’installent. Le plus classique c’est la prise de poids après un viol où tous les régimes ne font rien car votre corps a décidé de se protéger.

Comment et pourquoi ça fonctionne l'EMDR?

Pendant des années on n’a pas trop su pourquoi ça fonctionnait. Plusieurs instituts se sont penchées sur le sujet. Parmi elles, le CNRS (le Centre National de la Recherche Scientifique). De nos jours on a compris comment ça fonctionne.

Pour faire simple, le principe est d’exciter de façon alternative les lobes gauche et droite du cerveau tout en lui faisant penser à un souvenir particulier. Pendant ce moment un transfert du souvenir est réalisé dans le cerveau pour aller du cerveau des sentiments (à l’arrière) vers le cerveau de l’analyse (au centre). La conséquence, c’est que lorsque vous repenserez à ce souvenir il sera toujours là mais vous n’aurez quasiment plus d’affect à son sujet.  Le schéma ci-dessous montrent les zones actives électriquement lorsqu’on demande au client de se rappeler du traumatisme avant et après traitement EMDR. On voit clairement un déplacement de l’activité. 

Si vous voulez avoir le détail des résultats de l’étude du CNRS, je vous invite à regarder cette conférence

Comment je la pratique?

Cette technique peut être réalisée de façon différente. Pour générer l’excitation des lobes gauche et droite le thérapeute a plusieurs possibilités : 

  • Déplacer son doigt alternativement de gauche à droite et vous les suivez avec vos yeux.
  • Mettre un casque sur vos oreilles et vous avez un son un qui va d’un oreille à l’autre.
  • Tapoter alternativement deux zones de votre corps.

Le retour d'expérience

J’ai essayé les trois techniques pour savoir laquelle était la plus agréable. La première a fini par me faire mal aux yeux à force de regarder à droite et à gauche. Pour limiter ce phénomène, il est nécessaire de faire des pauses régulières. La deuxième technique avec le casque m’a créé des vertiges. Bref, pas très agréable. 

La technique que je préfère c’est la dernière et voilà comment je la pratique. Vous êtes assis sur le fauteuil et je m’installe en face de vous.  Pour vous aider à vous concentrer sur le souvenir, je vous demande de fermer les yeux car les yeux fermés on voit mieux les souvenirs. Lorsque vous êtes bien connectés, je commence à vous tapoter vos genoux gauche et droit à une allure rapide. Cependant si vous avez des douleurs sur cette zone, pas de problème, je le fais ailleurs.

Ensuite je vous conduis dans la thérapie pour que vous puissiez vous libérer de ce souvenir(s) traumatisant.

Finalement, on termine sur une note positive. J’arrête mes tapotements puis vous aurez en général une sensation de légèreté dans votre corps. Vous aurez aussi les jambes un peu comme anesthésiées pendant quelques minutes. Donc des sensations très ponctuelles et inhabituelles mais agréables. De plus c’est celle qui, par expérience, est la plus rapide.

Les effets après la séance.

Tout de suite après, vous pourrez vous-mêmes vous rendre compte que votre souvenir est plus léger dans votre esprit.  Avec un peu de temps, vous pourrez aussi constater que, globalement, vous allez mieux. On sous-estime trop souvent les impacts que peuvent avoir nos souvenirs sur notre présent.

Sur quels types de mauvais souvenirs ça fonctionnent?

La réponse est simple. Tous ! 

En plus ça fonctionne sur les enfants, les adolescents et les adultes. 

Voilà des exemples de sujets que j’ai déjà traité : agression physique / sexuelle / verbale, fausse-couche, accident du travail / de voiture, harcèlement scolaire… Ensuite j’ai eu aussi des sujets « plus légers » car nous ne sommes pas tous égaux face aux événements. Par exemple : en consultation j’ai déjà eu un client qui suite à un cours de biologie au collège sur la dissection d’un poisson, a généré une phobie du sang.

Ce peut être aussi un événement que vous avez « juste vu ». Voir un événement peut être tout aussi traumatisant que de le vivre comme par exemple voir sa sœur se faire violer par son propre frère. 

Les contre-indications.

Il y a des rares cas où je pratique pas cette technique :
    – En cas de procès / enquête. Pourquoi ? Si vous avez à être écouter par la police ou un juge mieux vaut avoir l’air affecté par l’évènement pour que l’agresseur ait la peine qu’il mérite. Si je vous fais de l’EMDR, lorsque vous raconterez ce qui vous est arrivé sans une once de sentiment. Vous risquez donc de perdre de la crédibilité et surtout mettre une peine diminuée à l’agresseur. 
     – Si l’évènement à moins de 2 mois. Pourquoi ? Pour savoir s’il y a eu un choc post-traumatique il faut compter 1 à 2 mois pour tout simplement savoir si le souvenir a été « digéré ». Si le souvenir a été digéré, le traiter par EMDR, peut amplifier l’indigestion et il est hors de question que le personnes qui viennent me voir quittent mon cabinet plus mal.
       – Si vous n’avez pas vu l’évènement se produire (cas très rare). Pourquoi ? Pour faire cette technique j’ai besoin que vous vous accrochiez à une image(s) de l’évènement. En l’absence d’image, le résultat sera très aléatoire et le plus souvent négatif. Par conséquent il n’y a pas d’intérêt à le faire. 

Vous voulez débarrasser de certains souvenirs?

Maintenant, vous savez que vous pouvez vous débarrasser de vos pires souvenirs. Alors pourquoi continuer à « vivre avec »?

Pour prendre rendez-vous cliquez ici.